#Challenge AZ : H comme Hasard



Le hasard fait bien les choses, et donne parfois un coup de pouce inespéré aux recherches. 

J’avais envie d’évoquer aujourd’hui une ou deux anecdotes qui montrent qu’il ne faut jamais se décourager, et que parfois le hasard (là on peut même parler de chance) peut venir à notre secours d’une façon inespérée.

La première anecdote 

Elle remonte maintenant à un bon nombre d’années, quand je fréquentais assidûment les Archives Départementales du Calvados, à la recherche de mes ancêtres maternels. A cette époque-là, point de visionnage en ligne des actes d’Etat Civil. Il fallait venir en salle de lecture et s’esquinter les yeux des heures durant sur des lecteurs de microfilms, quand on avait enfin réussi àen comprendre le maniement !

Ce jour-là, je cherchais l’acte de naissance de mon arrière-arrière-grand-père Aimable DESHAYES (Sosa 26). Le problème étant que je ne connaissais pas sa commune de naissance. Faute d’indexation des actes, me permettant de la localiser, j’étais donc obligée de consulter les registres NMD des communes un peu au hasard, en commençant quand même par les communes déjà connues de son mariage (Guéron, mais l’acte ne précisait pas le lieu de naissance), de la naissance de sa fille Marguerite Fernande (Arganchy), etc. En plus, vu qu’il fallait commander les bobines avant de pouvoir les consulter, et que leur nombre à chaque levée était limité à quelques unes, il valait mieux ne pas se tromper. 

J’étais en train de visionner une énième bobine, avec les yeux fatigués et qui commençaient à se croiser. C’est pourquoi je ne me suis même pas aperçue que j’étais passée sur la commune suivante, présente sur la même bobine. Et c’est là que je l‘ai vu, en marge de l’acte : « Deshais Aimable Auguste ». Je n’y croyais plus. L’orthographe variait, il y avait 2 prénoms, mais après vérification, c’était bien lui. J’ai dû revenir en arrière dans la bobine pour identifier la commune sur laquelle j’étais passée : Lison ! Sans cette distraction, j’aurais mis beaucoup plus de temps pour identifier la commune d’origine de mon aïeul.

Une autre fois, 

par le passé, la chance m’a à nouveau souri. J’avais sollicité l’entraide généalogique de la région Benelux, pour obtenir l’acte de naissance d’un autre de mes arrière-arrière-grand-père, Pierre IMBRECHTS, né en Belgique. Et là, au lieu d’obtenir un acte, c’est toute une branche que j’ai récupérée ! Et oui, mon interlocuteur s’est aperçu que nous étions apparentés. Pierre IMBRECHTS était également présent dans son arbre, et il m’a alors communiqué le fichier Gedcom de toute son ascendance ! Je n’en dis pas plus, pour ne pas déflorer mon sujet de demain.

Comme quoi, la généalogie, c’est affaire de patience, de ténacité, mais parfois aussi de hasard et de chance !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Je suis tombée dedans quand j'étais petite...