#ChallengeAZ : T comme Trois maris

Je vais aujourd'hui vous parler un peu plus de mon arrière-grand-mère Marguerite Céline Désirée MARIE (Sosa 15), qui s'est mariée trois fois. 



Née le 26 novembre 1892 à Monfréville dans le Calvados, elle est encore mineure lors de son premier mariage le 24 décembre 1910  (depuis la loi du 21 juin 1907, l'âge de la majorité matrimoniale se confond de nouveau avec celui de la majorité civile soit 21 ans). 

1er époux : Léon Edouard PELLIN


Ce jour-là, elle épouse à Grandcamp-les-Bains Léon Edouard PELLIN (Sosa 14), son aîné de 14 ans. Ils s'installent à Cricqueville-en-Bessin où ma grand-mère Denise PELLIN (Sosa 7) naîtra 11 mois plus tard. Puis viendra sa sœur Juliette en novembre 1913. 
Comme je l'ai déjà mentionné il y a quelques jours (cf.  M comme Mort pour la France), Léon PELLIN décèdera à l'hôpital à Paris, en 1915, des suites de ses blessures de guerre.

2ème époux : Delphin AugusteVIEL

Veuve, Marguerite se remarie le 10 juillet 1917 à Cricqueville-en-Bessin avec Delphin Auguste VIEL. Pendant longtemps, je ne connaissais ce mariage que par les témoignages de ma grand-mère, et une mention marginale sur l'acte de naissance de sa mère. Je ne sais pas précisément comment ils se sont connus, mais je pense que c'est durant la période où Marguerite a habité Grandcamp-les-Bains (jusqu'à son premier mariage en 1910), car Delphin est originaire de cette commune, où il est né en 1886. 

Sur son acte de naissance, le mariage avec Marguerite est bien mentionné, mais c'est tout. Ont-ils divorcé quelques années plus tard ou est-il décédé ? Son acte de naissance ne m'en apprend pas plus. Par contre, muni de sa date de naissance, j'ai pu retrouver sa fiche matricule qui m'en apprend davantage. 

Tout d'abord, il s'est illustré durant la guerre, cité pour action d'éclat, et blessé en avril 1917. Est-ce ce qui lui permet de rentrer prématurément et d'épouser Marguerite en août 1917 ? Retournera-t-il au front ou la guerre sera-t-elle heureusement finie pour lui ? A ce stade je ne sais pas répondre à ces questions. 
Ce qui est sûr, c'est qu'il a survécu au conflit et qu'il a eu au moins 5 enfants avec mon aïeule (Simone, Marguerite, Adèle, Marcel et Lucienne). Çà c'est ma grand-mère qui me l'a appris, car les actes de naissance des enfants du couple, comme d'ailleurs l'acte de mariage de 1917, ne sont pas disponibles en ligne sur le site des AD du Calvados. Il faudra que j'essaie de me les procurer sur place.
Sa fiche matricule m'apporte en revanche une information importante : que Delphin VIEL est décédé le 25 décembre 1928 à Cricqueville en Bessin. Marguerite est à nouveau veuve, à seulement 36 ans.

3ème époux ? Louis CLEMENT

Si je mets un point d'interrogation, c'est que pour l'instant, je n'ai pas encore retrouvé la trace de ce mariage. La seule mention qui en est faite m'apparait un peu curieuse : C'est lors du mariage de mes grands-parents en 1936 à Saint-Martin-des-Entrées (14). Marguerite, en tant que mère de l'épouse y est présente, et elle est citée en tant que "femme Louis CLEMENT". Je suis un peu surprise de la tournure; je m'attendrais plutôt à lire "épouse Louis CLEMENT". Y-a-t-il une subtilité ?

Pour l'instant mes recherches sur internet, malaisées du fait de la période concernée (1928-1936, donc non communicables, en tout cas pas en ligne), n'ont à ce jour rien donné. Le mariage n'est pas mentionné sur l'acte de naissance de Marguerite obtenu auprès de la mairie de Monfréville (d'ailleurs celui de 1910 non plus !), pas plus que son décès. Du coup je cherche un peu à tâtons. Les recherches sur un Louis CLEMENT ne donnent rien non plus, ou alors de toute évidence des homonymes (c'est vrai que c'est plus courant qu'un Delphin VIEL !!). Pas grave, ce n'est que partie remise. Je vais passer mes prochaines vacances dans l'Ouest de la France et en profiterai pour passer en Normandie pour poursuivre les recherches sur place.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Je suis tombée dedans quand j'étais petite...