F comme FOUGERAY

Comme si l'exploration de toutes les branches de mon arbre ne suffisait pas, ou parce que j'avais envie de découvrir d'autres régions que celles de ma famille, j'ai entrepris, il y a peu, de dresser l'arbre généalogique de mon époux Guy. 
S'il savait que la branche maternelle avait ses origines en Champagne et en Normandie, et que son père, parisien comme lui, descendait d'un breton, il n'en savait guère plus.

J'ai donc attaqué par le début, récupérant  auprès des mairies les actes de naissance et mariage de ses parents pour pouvoir remonter les générations et ainsi atteindre et dépasser la barrière des 100 ans. 

Très vite, j'ai localisé ses racines bretonnes en Pays Malouin, plus précisément à Dinard, Saint Servan et Saint Malo. Ce qui est étonnant, c'est que l'un comme l'autre fréquentons ce coin de Bretagne depuis longtemps. Guy y est venu plusieurs fois dans sa jeunesse; quant à moi, j'y ai pratiquement passé chaque année une bonne partie de vacances depuis ma plus tendre enfance. On apprécie tous les deux énormément Saint Malo, et on avait même envisagé la possibilité de s'y installer tellement on s'y sent bien. C'est drôle de découvrir que l'un de nous était en fait ici sur les terres de ses ancêtres, et même de ses proches aïeux.



En effet, dès la 3ème génération, les FOUGERAY sont bretons. Gustave Pierre FOUGERAY, le grand-père de mon mari, est né à Dinard Saint Enogat (35) le 18/11/1894. Au vu du recensement de 1911, il est le 4ème enfant d'une grande fratrie de 10 enfants. Est-ce pour cela qu'il s'éloignera de Bretagne pour rejoindre la capitale ? Toujours est-il qu'il se mariera en région parisienne à Clichy en 1920 avec Célina GERVY, une auvergnate, dont il divorcera 19 ans plus tard, et finira ses jours en Haute Marne à Langres en 1967, bien loin de sa Bretagne natale.

Blason de St Malo
Ses parents, grands-parents, etc. semblent quant à eux beaucoup plus sédentaires, implantés en Ille et Vilaine et dans un petit périmètre de la naissance jusqu'à leur mort. Le père de Gustave, François Marie Joseph FOUGERAY, est né à Saint Malo en 1860. En 1883, il se marie à Dinard avec Félicité Françoise PIERRE (originaire de Saint Briac sur Mer), où il finira vraisemblablement ses jours (je n'ai pas encore récupéré son acte de décès mais en 1920, Félicité PIERRE, veuve, y réside toujours). 
Toutes ces communes sont situées dans un rayon de 10 km, il est vrai séparées par l'embouchure de la Rance (à cette époque le barrage de la Rance n'existe pas et pour passer d'une rive à l'autre, il faut prendre le bateau).




Je précise tous les prénoms pour ne pas me mélanger les pinceaux car les Sosa 8, 16 et 32 de mon mari s'appellent respectivement : 
  • 8   : François Marie Joseph FOUGERAY,
  • 16 : François Marie Jean FOUGERAY,
  • 32 : François Marie Gilles FOUGERAY !
On a vite fait de se tromper. Rien qu'en écrivant cet article, j'ai failli indiquer comme épouse de François Marie Joseph sa mère Françoise LANGLAIS au lieu de Félicité PIERRE. Un vrai complexe d’œdipe !!

François Marie Jean et François Marie Gilles sont tous deux natifs de Saint Servan, commune limitrophe de Saint Malo, où le premier est décédé et le second s'est marié. Ces 2 communes n'en font d'ailleurs plus qu'une de nos jours, Saint Malo ayant "annexé" Saint Servan qui n'est plus désormais qu'un quartier.




Je ne sais encore que peu de choses sur ces FOUGERAY mais j'ai bien l'intention d'approfondir leur histoire dès cet été, à l'occasion de mes prochaines vacances à Saint Malo.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Je suis tombée dedans quand j'étais petite...